Photos bol déjeuner framboises, banane et fruit du dragon yogourt Danone Activia | www.cuisinedopamine.com

Microbiome, probiotiques et santé intestinale | Je réponds à vos questions!

J’ai passé cinq jours incroyables en Floride pour en apprendre plus sur probiotiques, la santé intestinale et notre microbiome et j’y retournerais sans hésiter à l’instant. On a fait du yoga, mangé une tonne de végétaux colorés et assisté à des conférences hyper éducatives.

+++Cet article est réalisé en collaboration avec Activia #pub, toutes les opinions sont les miennes +++

Pourquoi suis-je allée en voyage média?

Il s’agit ici d’une excellente question pour introduire cette collaboration avec Danone puisque de l’extérieur, il est parfois difficile de comprendre comment ce genre de partenariat fonctionne. En fait, j’ai été invitée par Activia de Danone à prendre part à un voyage lors duquel j’aurais l’occasion d’assister à une panoplie d’activités centrées sur la santé digestive. Comme vous le savez certainement, les yogourts Activia contiennent une souche unique de probiotiques, lesquels contribuent à une bonne santé digestive. Le but ultime du voyage était donc de nous permettre, à moi ainsi qu’à d’autres “influenceurs” et nutritionnistes,  de vivre une expérience enrichissante en plus d’en apprendre davantage sur l’optimisation de la santé digestive.

Puisque j’étais invitée à titre de nutritionniste, les organisateurs du voyage m’ont proposé d’assister au Gut microbiota for health : World Summit 2019, une fin de semaine de conférences lors de laquelle bon nombre de scientifiques reconnus se rassemblent pour échanger au sujet de leurs projets de recherche respectifs. Pour l’occasion, le tout avait lieu à l’Hôtel Intercontinental de Miami, un lieu paradisiaque.

Quelle est la différence entre microbiome et microbiote?

Faire la différence entre le microbiome et le microbiote n’est pas chose facile, j’en conviens. Même après avoir étudié dans le domaine à l’université pendant cinq ans, je vous avoue avoir eu besoin d’un peu de temps pour bien me familiariser avec les deux concepts. Voici donc des définitions qui devraient vous aider à mieux comprendre les nuances entre ces deux concepts:

(Les définitions ci-dessous proviennent du livre Mille milliard d’amis Comprendre et nourrir son Microbiome de Marianne Desautels-Marissal, biochimiste.)

Microbiote: désigne l’ensemble des bactéries qui vivent dans un endroit précis. Ce sont les bactéries elles-mêmes. Le microbiote intestinal, par exemple, regroupe toutes les bactéries qui vivent dans notre intestin. Auparavant, on nommait cette entité la « flore intestinale ».

Microbiome: se réfère à l’ensemble des gènes des bactéries, comme le génome humain désigne l’ensemble de nos gènes. Cependant « microbiome » est parfois utilisé de manière plus large: biome désigne « aire de vie » en biologie. Certains utilisent donc ce terme pour parler d’écosystème microbien dans son ensemble: les bactéries et leurs gènes, mais aussi l’environnement dans lequel ils vivent.

Quelle est la différence entre prébiotiques et probiotiques?
(par Sophie Rose)

(par Sophie Rose)

Probiotiques

En quelques mots, les probiotiques sont les microorganismes consommés à travers notre alimentation qui iront s’établir dans le système digestif. Selon un document produit par l’Organisme Mondial de la Santé (OMS), lorsqu’ils sont consommés en quantité suffisante, ils auront des bénéfices sur la santé intestinale, mais également que le bien-être global. Cette définition a été quelque peu modifiée depuis la sortie du premier document en 2001, mais l’essentiel du message reste véridique. Il existe des règles strictes émises par Santé Canada concernant les allégations qui peuvent être utilisées par les compagnies à l’égard des probiotiques. Vous avez peut-être déjà entendu parler des Lactobacillus et des Bifidobacteria, deux souches de bactéries les plus connues et utilisées dans les aliments enrichis.

Le spectre d’activités de ces ‘’bonnes bactéries’’ est très large et variable selon les individus (méta-analyse réalisée en 2017). Certains consommateurs observeront des améliorations plus ciblées au niveau intestinal telles qu’une réduction des ballonnements, de la diarrhée ou de la constipation alors que d’autres auront des effets plus larges comprenant un meilleur contrôle des infections ou des symptômes associés à l’utilisation des antibiotiques. Dans certains contextes, on verrait aussi une réduction de la sévérité et de la douleur des inconforts associés au syndrome du côlon irritable (méta-analyse réalisée en 2015).

À titre d’exemple, tous les produits d’Activia contiennent des probiotiques B.L. Regularis, une souche exclusive à Activia.

Prébiotiques

Contrairement aux probiotiques, les prébiotiques ne sont pas des organismes vivants, mais bien des ingrédients indigestes pour l’humain (notre salive, notre acidité gastrique ou nos enzymes digestives ne peuvent les diviser en plus petites parties afin d’assurer leur absorption dans notre circulation sanguine). Rassurez-vous toutefois, même si notre corps n’est pas en mesure de les métaboliser,  ils auront des bienfaits en alimentant les chers probiotiques qui se trouvent maintenant dans notre intestin. Pour survivre et se multiplier, ceux-ci pourront les dégrader en molécules plus courtes puis les fermenter. En quelques mots: les prébiotiques sont la nourriture des probiotiques.

Parmi les prébiotiques les plus connus et étudiés, on retrouve l’inuline, les galactooligosaccharides (GOS) et les fructooligosaccharides (FOS).

Certains aliments ou suppléments vendus sur le marché sont enrichis de prébiotiques.

Voici quelques études intéressantes à ce sujet:

Comment la diète cétogène / keto peut-elle affecter le microbiote et la santé de l’intestin?

par Maryam et Anne-Marie

Il s’agit ici d’une excellente question à laquelle j’aimerais répondre plus en détail dans une vidéo sur ma chaîne YouTube. Par contre, je me permets ici de vous donner un aperçu avec quelques pistes de réflexion sur le sujet.

Pour ceux qui ne connaissent pas la diète cétogène, je vous suggère premièrement d’aller visionner cette série entière de vidéos dans laquelle j’analyse, teste et partage mon expérience au sujet de ce mode de vie. Cette diète très restrictive comprend une très grande proportion de gras, peu de protéines et une très faible quantité de glucides (si vous ne saisissez pas tout à fait ce que représente un glucide, regardez cette série de vidéos). Pour vous donner une idée rapide de ce en quoi cette diète consiste, tentez d’imaginer votre vie sans fruits, sans pommes de terre, sans produits céréaliers et surtout sans desserts. Outch!

Maintenant, quel serait l’impact de ce régime sur votre microbiote et votre santé intestinale? Grosso modo, c’est pas cool! L’alimentation cétogène comprend peu de végétaux entiers, des aliments riches en fibres. Puisque les fibres alimentaires sont extrêmement importantes pour assurer la survie des bactéries vivant dans le système digestif, l’intégrité de votre microbiote pourrait être compromise.

Il me faudrait lire davantage d’études à ce sujet avant de pousser ma réflexion plus loin. Cependant, gardez en tête que les recommandations pour améliorer la diversité des microorganismes peuplant notre intestin est de manger moins de viande, plus de plantes, moins de sucre (pas d’édulcorants artificiels) et de choisir les bons gras (mono et poly insaturés tels que dans les olives, les noix ou les graines).

Vous désirez en savoir plus?

Avoir le contrôle sur tout ce qui se passe dans notre ventre est une tâche impossible. Notre intestin est un organe fascinant rempli d’organismes variés dont les fonctions exactes ne sont pas toutes bien comprises à l’heure actuelle. Tout ce que l’on sait avec certitude est que leurs rôles respectifs sont primordiaux afin d’assurer l’harmonie entre les différents systèmes de notre corps.

Encore des questions?

N’hésite pas à laisser un commentaire ici ou sur mes publications sur les réseaux sociaux. Je garderai tout ça en note pour vous créer plus de contenu!