Bol Saumon sauce coco épicée avec brocolis, poivrons et patates douces - Metro | www.cuisinedopamine.cpm

Manger du poisson : bon pour la santé? Comment choisir les meilleures options.

Consommer du poisson, est-ce réellement bon pour la santé ? Il s’agit d’une question qui exige une analyse complète de la situation à divers égards, le consommateur se voyant à présent devant une panoplie d’informations (nature, provenance, type de pêche, etc.) au rayon de la poissonnerie. C’est pourquoi aujourd’hui, j’aurai le plaisir de vous partager mon avis de nutritionniste en faisant le tour de la question.

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez probablement que je ne mange presque pas de viande. Le poisson demeure à ce jour une de mes seules exceptions. Non seulement j’adore le goût, mais je crois aussi que les bénéfices qu’il apporte restent inégalés par ses substituts.

+++Cet article est réalisé en collaboration avec les épiceries Metro #pub, toutes les opinions sont les miennes +++

Des bénéfices inégalés

Vous le savez peut-être déjà, mais le poisson constitue une excellente source de deux acides gras oméga-3 bien particuliers, l’EPA et le DHA. Une alimentation à teneur élevée en acides gras de ce type est liée à plusieurs effets bénéfiques sur la santé, notamment en ce qui a trait à la santé cardiovasculaire et, potentiellement, à la santé mentale . Bien qu’il soit possible d’obtenir d’autres formes d’oméga-3 à partir de sources végétales, celles-ci ne sont pas associées aux mêmes bienfaits que ceux issus d’huiles de poisson.

Le poisson est aussi un excellent moyen naturel d’ajouter de la vitamine D à notre alimentation. On pourrait penser qu’il est inutile de se soucier d’une vitamine que notre corps est capable de synthétiser par une simple exposition au soleil. Pourtant, selon Statistique Canada, près d’un tiers des Canadiens souffrent de carence en vitamine D. Il faut comprendre que le soleil n’est pas nécessairement la source la plus fiable pour faire réserve de cette vitamine, surtout pour les gens qui habitent dans un pays nordique comme le nôtre. Bonne nouvelle, le simple fait de consommer du poisson quelques fois par semaine pourrait suffire à traverser nos hivers rigoureux sans souffrir de carence en vitamine D.

Bol Saumon sauce coco épicée avec brocolis, poivrons et patates douces - Metro | www.cuisinedopamine.cpm

Et la fraîcheur dans tout ça?

Bien que j’adore le poisson, je reste tout à fait consciente des problèmes occasionnés par la surpêche ainsi qu’à l’impact qui en découle sur la sécurité alimentaire et les océans dans les années à venir. Autant que possible, j’opte donc pour des produits issus de pêcheries aux pratiques durables et soucieuses de l’environnement, même si ce n’est pas toujours chose facile.  

Il existe encore peu d’outils pour aider les consommateurs à faire des choix éclairés. Or, quand j’ai entendu parler du programme de garantie “Fraîcheur traçable” de Metro, je n’ai pas hésité à vous partager ma découverte. Vous pouvez trouver toute l’information à cet effet sur le site internet de Metro. Leurs étiquettes permettent rapidement de déterminer la provenance des poissons ou des fruits de mers sélectionnés, de la zone de pêche ou ferme d’élevage jusqu’à votre assiette. On peut être certain de l’authenticité des informations et de la qualité des produits. En un coup d’oeil, on a toute l’information dont on a besoin.

Pour ceux qui aimeraient faire des choix encore plus éclairés, vous pouvez également vous rendre sur des sites web, tels que Seafood Watch, sur lesquels il est possible d’en savoir plus sur l’impact environnemental de l’élevage des espèces qu’on ajoutera à notre panier d’épicerie. Dans tous les cas, il s’agit toujours de bien analyser ces informations pour les comprendre et faire des choix qui seront encore plus alignés sur nos valeurs personnelles.

Mes recommendations de nutritionniste.

Combien de portions?

  • Optez de préférence pour les poissons gras qui contiennent plus d’oméga-3 et de vitamine D, comme le saumon et la truite.
  • Pour obtenir une quantité suffisante d’oméga-3, consommez au moins deux portions de poisson par semaine. Une portion équivaut à environ 90 grammes de poisson crû. Personnellement, je préfère en consommer un peu moins fréquemment seulement pour des questions éthiques.
  • Pour ce qui est du mercure, vous pouvez consommer sans restriction la majorité des poissons que vous trouverez en épicerie. Il faudrait toutefois éviter de consommer plus de deux portions par semaine de thon.  
Bol Saumon sauce coco épicée avec brocolis, poivrons et patates douces - Metro | www.cuisinedopamine.cpm

Cuisiner le poisson?

Oui, manger du poisson, ça peut être sexy! Je vous promets que la recette de bol de saumon coco-cari présentée aujourd’hui fera fureur et qu’elle saura combler même ceux qui ne sont pas fans de cet aliment. La sauce épicée et crémeuse, ainsi que l’ajout des légumes grillés complètent à merveille la saveur du saumon de l’Atlantique. Petit truc: assurez-vous que le poisson ne soit pas trop cuit, sinon ce sera ultra sec (la sauce pourra quand même vous sauver dans ce contexte!). La chair devrait être opaque et se défaire à la fourchette lorsqu’il est prêt.