Retirer les produits laitiers du Guide Alimentaire Canadien!? | Un bilan de la situation.

Les articles sortent de tout bord tout côté: le lait serait maintenant proscrit et il ne ferait plus parti des recommandations de la nouvelle version du Guide Alimentaire Canadien. Avant de commencer les débats au sujet des risques ou bénéfices de la consommation de produits laitiers, pourquoi pas prendre un moment pour analyser la situation plus en profondeur.

Mon avis de nutritionniste

C’est clair, le lait ne sera pas bannit à tout jamais des recommandations de Santé Canada. L’objectif des lignes directrices sera simplement de mettre les végétaux de l’avant et de simplifier les informations pour rendre les choses plus accessibles pour tous. Les recommandations seront faciles à appliquer et elles seront basées sur tout ce qui entoure l’alimentation plutôt que de se concentrer principalement sur les teneurs en nutriments des différents aliments. Il est bien probable que le nouveau guide combine les aliments riches en protéines dans un seul groupe et que les anciennement nommés «  Lait et substituts » et « Viandes et substituts » soient réunnis sous un même titre.

D’ailleurs, avant de s’enflammer sur la question, il faut comprendre que la nouvelle version du Guide Alimentaire n’a toujours pas vu le jour et qu’elle est attendue pour « début 2019 ». En attendant la date officielle de remise du document, je tiens à vous rappeler que les lignes directrices présumées dans l’article de La Presse correspondent exactement aux caractéristiques d’une alimentation saine tel qu’on en parle depuis des années:

  • Choisir plus souvent les aliments qui sont de bonnes sources de protéines végétales (ex: légumineuses, noix, graines, soya…).
  • Manger une tonne de légumes et de fruits frais ou minimalement transformés.
  • Cuisiner davantage à la maison (et manger moins d’aliments transformés du même coups).
  • Écouter nos signaux de faim et de satiété.
  • Avoir plus de plaisir à manger et bien s’entourer aux repas (en faire un beau moment!).
  • Lire les étiquettes nutritives et les comprendre pour mieux choisir nos aliments.

Les changements proposés

Ma journée d’hier

Vendredi matin: mon fil d’actualité Facebook est ensevelis sous les partages et commentaires au sujet de l’articles de La Presse nommé
« Nouveau Guide alimentaire canadien : les produits laitiers largement écartés ». À ce moment, j’étais en plein tournage des recettes que je partagerai dans ma prochaine série de vidéo dans la quelle je tenterai le défi de ne pas manger de produits ultra-transformés pendant 30 jours (oui oui, 1 mois entier sans chocolat, pizza du commerce, céréales à déjeuner et j’en passe!). J’avais les mains pleines d’épices alors que j’ai vu une notification sur ma page Facebook au sujet d’une entrevue pour l’émission NVL sur les ondes de V télé.

Sans hésiter une seconde, j’ai accepté d’accueillir le vidéastre chez moi pour lui partager mon avis de nutritionniste sur la question. Tout ça, sans réaliser que j’étais en pyjama, pas maquillée et que mon appartement était un gros champ de bataille en raison du photoshoot. L’entrevue sera partagée sur le site de Noovo.ca très bientôt et je vous tiendrai au courant lorsque ce sera fait.