Charbon activé | 5 raisons pourquoi je n’utiliserai plus jamais le charbon actif pour blanchir mes dents (ni comme detox!)

NON, je ne recommande pas de tester le charbon activé pour blanchir les dents! … et encore moins pour faire une « cure détox ». Au contraire, ces vidéos ont pour objectif de vous partager les vrais faits au sujet de ce produit de santé naturelle. J’ai fait une petite revue de la littérature scientifique pour vous et voici quelques-unes de mes conclusions.

Pour commencer, je vous parle de mon test de blanchiment des dents « naturel » avec du charbon activé, un sujet qui n’est pas directement lié à ma profession (si vous ne le saviez pas, je suis nutritionniste et non dentiste!). Vous allez peut-être vous demander pourquoi j’ai décidé de vous en parler alors que je n’ai pas la formation pour bien analyser la situation. La raison est bien simple: c’est justement parce que j’avais envie de vous montrer que malgré tous mes efforts pour me renseigner sur le sujet, je suis tout de même tombée dans le panneau tendu par les compagnies vendant ce produit. J’y ai cru jusqu’à ce que je réalise que, de la même façon que les suppléments alimentaires, ces techniques « naturelles » de blanchiment des dents ne peuvent pas être aussi miraculeuses que ce qu’on affirme dans les publicités et sur les réseaux sociaux…

[one-half-first]Story Instagram Cynthia Marcotte Nutritionniste - Blanchiment des dents au charbon activé | www.cuisinedopamine.com[/one-half-first]
[one-half]Story Instagram Cynthia Marcotte Nutritionniste - Blanchiment des dents au charbon activé | www.cuisinedopamine.com[/one-half]

C’est donc après avoir partagé ma première story à ce sujet sur Instagram dans laquelle je vous montrais des images de ma bouche pendant le brossage avec la poudre noire que j’ai réalisé que ce n’était pas une bonne idée de me tourner vers cette solution. Dans les minutes suivant la publication, ma boîte de messages en privé s’est remplie de questions … mais aussi de recommandations de la part d’hygiénistes dentaires ou de dentistes selon lesquelles je devrais rester le plus loin possible de cette arnaque. À ce moment, j’ai tout compris. Je cherchais tellement à trouver des idées de contenu qui pourrait vous être utiles que j’ai complètement oublié de compléter mes recherches et de confirmer mes arguments à l’aide de sources fiables et de références dans le domaine (ex: dentiste) avant d’entreprendre mes tests.

Dans la vidéo, vous pourrez voir des images de mes dents avant et après 2 nettoyages avec du charbon activé. J’ai également mis des comparaisons dans lesquelles je porte du rouge à lèvre rouge (une teinte qui donne l’illusion que les dents sont plus jaunes).

Dans le seconde vidéo, je vous parle de tout les autres  »effets » du charbon activé sur la santé.

Les risques?

Suite à cette petite erreur de ma part, je me suis dit que le mieux à faire serait de vous partager cette expérience afin de vous éviter les risques qui viennent avec l’utilisation de ce produit de santé naturelle. Voici les 5 raisons pourquoi je n’utiliserai plus jamais le charbon activé pour me blanchir les dents ou pour tout autre effet « positif » sur mon corps:

  1. Augmentation des caries et de sensibilité

Le charbon agit sur la teinte des dents en les polissant et en retirant une mince couche de la surface de celles-ci. De cette façon, les taches de surface causées par le café, le thé ou la cigarette seront moins apparentes. Cependant, il faut savoir que ce type de blanchiment ne sera pas efficace à long terme puisqu’il n’aura pas agi en profondeur dans la dent.

Ainsi, brosser activement avec la pâte noire retirera une mince couche d’émail sur vos dents, ce qui pourra, dans plusieurs cas, entraîner de la sensibilité et fragilité à long terme. Bref, il s’agit d’un abrasif plutôt agressif qui pourrait affecter la qualité de vos dents.

Le second problème avec tout cela provient du fait que l’action abrasive du composé peut également rendre les gencives enflées et sensibles. Pas trop cool comme effet secondaire.

  1. Dents plus jaunes

Oui, dans certains projets de recherche, on aurait observé quelques cas où les dents blanchissent un peu après l’utilisation du charbon [1]. Toutefois, à l’heure actuelle, les résultats ne sont pas généralisés et les risques semblent supérieurs aux bénéfices.

Selon les sources consultées, l’usage abusif de la poudre de charbon sur les dents pourrait, au contraire, affecter la qualité des dents et les rendre ces dernières plus jaunes et tachées à long terme. De plus, la pâte noire très pigmentée peut restée en partie coincée entre les dents, sous les gencives et dans les autres crevasses de la cavité buccale. Les résidus disparaissent normalement après quelques heures d’attente, mais il arrive que ce désagrément persiste sur une plus longue durée de temps. Selon certains usagers du produits, l’utilisation de cure-dents aurait été nécessaire afin de frotter la bordure de leurs gencives de façon à retirer les graines noires qui s’y étaient logées. Ce nettoyage en profondeur aurait mené à de l’irritation et des douleurs locales.

  1. Quelques cas d’inconforts digestifs

Si vous pensez utiliser le charbon comme supplément ou l’ingérer dans des aliments ou breuvages, je tiens à vous dire que ça ne vous apportera pas grand bénéfice. J’irais même jusqu’à vous dire que dans l’une des études que j’ai consultées, 20% des participants auraient eu des vomissements suite à la prise de charbon par voie orale (bon, il faut aussi dire que les quantités consommées étaient plutôt grandes puisque c’est plus souvent utilisé pour traiter des empoisonnements aux médicaments [2]!).

D’autres réactions défavorables rapportées incluent la nausée, le vomissement, le noircissement des dents et de la bouche, le malaise abdominal, la diarrhée (plus fréquente) et la constipation (moins fréquente). Dans une étude sur les enfants réalisée en Afrique, on aurait noté une légère amélioration de la diarrhée… mais c’est loin d’être une preuve suffisante que le charbon est une bonne solution pour vous et encore moins pour les enfants [3]. On aurait aussi eu quelques bons résultats sur la diarrhée chez des gens en chimiothérapie [4]. Encore un petit groupe ayant des particularités très précises donc rien de valable pour prouver l’efficacité du produit sur nous.

Par-dessus cela, il existe des risques d’interactions avec les médicaments que vous prenez. Par exemple, si vous consommez des acétaminophènes pour réduire une migraine et que dans les minutes suivant l’ingestion du médicament vous prenez votre supplément de charbon, il y a de bonnes chances pour que vos médicaments ne fassent pas l’action escomptée [5]. D’ailleurs, la principale utilisation du charbon activé est dans les urgences, pour les intoxications aigues aux médicaments [6, 7]. Je tiens également a ajouter que l’efficacité du composé est de très courte durée, soit environ pour l’heure suivant l’ingestion des matières dangereuses [8].

Finalement, certains suppléments vendus sur internet ne sont pas approuvés par la FDA (Federal Drugs Administration) ou Santé Canada. Pas besoin de vous dire que ce n’est pas bon signe!

  1. Dépôts dans certains organes

Vous saviez que le charbon actif est non absorbé par l’organisme et excrété dans les selles? Lors d’études sur les rats, on a observé des dépôts noirs dans le système digestif des rongeurs après leur mort. Juste l’idée d’avoir les intestins noircit et des selles noires ne me donne pas envie de prendre ce supplément…

  1. Salissant

Bon, je vous le concède: il ne s’agit pas de mon argument le plus fort! Si le composé avait des effets positifs bien démontrés, ça n’aurait pas été un réel problème pour moi de devoir faire un peu de ménage après son utilisation. Toutefois, considérant les très faibles bénéfices et la longue liste d’inconvénients, je crois que ça met la « cerise sur le sundae » comme on dirait. Le fait de voir une pincée de poudre s’étendre et former de grosses tâches aussi facilement ne m’a pas donné le goût d’intégrer le charbon à ma routine beauté actuelle.

 

À retenir

Ne jamais utiliser le charbon activé dans un avis médical!

Si vous avez une formation de dentiste, en hygiène dentaire ou des expériences avec ce produit qui valent la peine d’être partagées, je vous invite à laisser un commentaire pour qu’on puisse créer une ressource d’information pour les gens désirant tenter l’expérience.

+++++

RÉFÉRENCES

  1. Brooks, J.K., N. Bashirelahi, and M.A. Reynolds, More on charcoal and charcoal-based dentifrices. J Am Dent Assoc, 2017. 148(11): p. 785.
  2. Chiew, A.L., et al., Interventions for paracetamol (acetaminophen) overdose. Cochrane Database Syst Rev, 2018. 2: p. CD003328.
  3. Sebodo, T., et al., Carbo-adsorbent (Norit) in the treatment of children with diarrhoea. Southeast Asian J Trop Med Public Health, 1982. 13(3): p. 424-6.
  4. Senderovich, H. and M.J. Vierhout, Is there a role for charcoal in palliative diarrhea management? Curr Med Res Opin, 2018: p. 1-7.
  5. publique, I.N.d.s. https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/protocole-de-traitement-de-l-intoxication-l-acetaminophene. Available from: https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/protocole-de-traitement-de-l-intoxication-l-acetaminophene.
  6. Lapus, R.M., Activated charcoal for pediatric poisonings: the universal antidote? Curr Opin Pediatr, 2007. 19(2): p. 216-22.
  7. Bond, G.R., The role of activated charcoal and gastric emptying in gastrointestinal decontamination: a state-of-the-art review. Ann Emerg Med, 2002. 39(3): p. 273-86.
  8. Chyka, P.A. and D. Seger, Position statement: single-dose activated charcoal. American Academy of Clinical Toxicology; European Association of Poisons Centres and Clinical Toxicologists. J Toxicol Clin Toxicol, 1997. 35(7): p. 721-41.